Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Bienvenue sur Bovikalc.fr, le site dédié à l’hypocalcémie en élevage bovin.

A travers ce site, vous allez pouvoir tout découvrir de cette nouvelle pathologie majeure qu’est l’hypocalcémie.

 

Définition

La fièvre de lait, également appelée fièvre vitulaire ou hypocalcémie post-partum est une maladie fréquemment rencontrée chez les vaches, notamment en production laitière. C'est une maladie métabolique qui se caractérise par une baisse du taux de calcium sanguin, le plus généralement juste avant ou quelques heures après le vêlage. On estime qu’environ 70% des cas de fièvre de lait apparaissent entre les 2 jours qui précèdent et les 2 jours qui suivent le vêlage.

 

Cette maladie touche entre 5 et 6% des animaux et se place au 5ème rang des troubles les plus fréquemment rencontrés en élevage laitier.

 

Elle se caractérise par des symptômes tels que les tremblements, un décubitus (vache couchée), des oreilles froides et peut engendrer jusqu’à une perte de conscience, un coma voire la mort de l’animal.

 

Il existe une forme moins visible de cette maladie que l’on nomme hypocalcémie sub-clinique.

 

video fièvre de lait

Origine

La fièvre de lait provient d’une soudaine et forte augmentation des besoins en calcium autour du vêlage, corrélé au fait que la vache possède peu de « calcium libre » en réserve. La plus grande réserve en calcium du corps se situe dans les os de l’animal (± 99% des réserves), or, cette réserve est peu disponible et la mobilisation du calcium osseux prend du temps (car sous contrôle hormonal).

 

L’alimentation pendant le tarissement représente aussi un facteur déterminant pouvant être à l’origine de l’apparition de la fièvre de lait.

 

Une alimentation riche en potassium ou en phosphore ainsi qu’un excès de calcium dans la ration de tarissement sont des causes importantes de fièvre de lait tout comme une note d’état corporel (NEC) élevée au vêlage (animal possédant une NEC ≥ 4 aussi appelée « vache grasse »).

 

Un calcul du bilan alimentaire de la ration de tarissement, aussi appelé BACA, permet de prévenir les cas de fièvre de lait au sein d’un troupeau (voir partie prévention).

 

 

 

video fièvre de lait